17/10/2018

Retour sur le vainqueur du Pellegrino Young Chef 2018 : Yasuhiro Fujio

news-main-retour-sur-le-vainqueur-du-pellegrino-young-chef-2018-yasuhiro-fujio.1539710779.jpg Crédit photo : Gianni Rizzoti/COURTESY OF S. PELLEGRINO YOUNG CHEF AWARD

Le 13 mai 2018, le chef trentenaire japonais originaire d’Osaka se vit décerner le prestigieux S. Pellegrino Young Chef 2018 à Milan. Un déferlement d’interviews et d’articles sur cette personnalité discrète et réfléchie suivirent l’évènement. Revenons brièvement sur le parcours de ce jeune prodige abasourdi par sa récompense alors qu’il avait déjà tenté le concours deux ans auparavant. Dans le jury des « sept sages » : Virgilio Martìnez (Restaurant central, Lima), Margarita Forés (Grace Park, Manille), Brett Graham (The Ledbury, Londres), Annie Féolde (Enoteca Pinchiorri, Florence), Dominique Crenn (Atelier Crenn, San Francisco), Anna Roš (Hiša Franko, Kobarid), Paul Pairet (Ultraviolet, Shanghai). Son mentor pour cet occasion était le chef étoilé Luca Fantin (Bulgari Il Ristorante Luca Fantin, Tokyo), lui-même alors peu certain du succès de son poulain devant le nombre impressionnant de cuisiniers talentueux : «Nous étions juste heureux qu'il ait réussi à figurer parmi les sept derniers (sur 21 candidats), et nous avons été tellement surpris qu'il ait été nommé parmi les trois meilleurs. Et puis vint l'annonce… »


C’est au cours de ses études en administration des entreprises en France que Yasuhiro Fujio découvrit sa passion pour l’art culinaire. Lors d’un repas au Passage 53, il rencontre le premier chef japonais à avoir été doublement étoilé en France, Shinichi Sato. Après avoir fait ses armes avec lui pendant quelques mois, il rejoint le Miramar puis le Frantzen (Stockholm). C’est pendant cinq années auprès de Yusuke Takada (2 étoiles Michelin), chef de La Cime à Osaka, qu’il parfait sa formation.   

« Across the Sea » est le plat qui remporta la compétition S. Pellegrino Young Chef. Confectionné à base de ayu, poisson d’eau douce voisin de la truite qui est un met traditionnel saisonnier au Japon. Son pari était de le préparer selon des méthodes françaises mais en adoptant une esthétique toute japonaise. Une fois encore la tradition fut sublimer par l’innovation et inversement. L’authenticité de Yasuhiro Fujio, son travail acharné ont certainement fait partie des clefs du succès de ce jeune chef devant un jury de prestige qui misait sur la « vérité en cuisine » pourtant cette mise en lumière ne semble pas lui avoir fait perdre son sang-froid. Il dit lui-même ne pas vouloir encore trop se projeter…

 

Source de l'article : https://www.sanpellegrino.com/fr/fr/yasuhiro-fujio-remporte-s-pellegrino-young-chef-2018-3203