29/06/2020

Première édition du Mérite culinaire suisse

news-main-premiere-edition-du-merite-culinaire-suisse.1593260651.jpg

Créé par Josef Zisyadis, directeur de la Fondation pour la Promotion du Goût, la cérémonie s’est déroulée pour la première fois le 15 juin au Bellevue Palace, à Berne.

Cette distinction, encore unique en Suisse, tendra certainement à mettre en lumière les chefs émergents et confirmés. Pour Josef Zisyadis, directeur de la Fondation pour la Promotion du Goût :

« Il manquait une reconnaissance, une consécration pour honorer celles et ceux qui font la promotion de la gastronomie suisse au quotidien. »

Les organisateurs expliquent encore que cette nouvelle distinction vise à récompenser

« quatre cuisiniers reconnus pour leur excellence, leur savoir-faire et pour l'exercice de leur art dans le respect des produits authentiques du patrimoine culinaire suisse. »

Bien entendu, la cérémonie a revêtu une signification particulière. D’une part, en raison des évènements de ces derniers mois et sa corrélation avec un retour « à la normale » qui a permis de mettre, à nouveau, en avant combien la gastronomie tient une place importante dans nos sociétés, comme l’a souligné le président du jury, André Jaeger. D’autre part, était présent le conseiller fédéral Guy Parmelin qui, en sa qualité de ministre de l’économie et représentant du Gouvernement, a insisté sur le rôle crucial joué par la branche qui emploie quelque 260 000 personnes dans tout le pays. 

Frédy Girardet décoré à titre honorifique

Le Cuisinier du siècle, Frédy Girardet s’est montré, lors de son intervention, particulièrement ému et enthousiasmé par cette « heureuse initiative ». Recevant le prix à titre honorifique,  le chef a retracé 35 ans de carrière marqués par une «passion totale» et l’ambition de « rendre les clients heureux ». Il a également souligné le bouleversement causé par la sortie progressive des chefs de leur cuisine. 

Le palmarès

Quatre talents romands et alémaniques ont été honorés. Côté Suisse romande, ce sont Stéphane Décotterd et Mathieu Bruno qui ont reçu le prix. Stéphane Décotterd dirige avec sa femme Stéphanie le restaurant Le Pont de Brent**. Il a choisi dès 2018 de se concentrer exclusivement sur les produits du cru. Mathieu Bruno officie lui au restaurant Là-Haut à Chardonne. Chez les Alémaniques, Bernadette Lisibach, cheffe du Neue Blumenau à Lömmenschwil, a obtenu l’hiver dernier sa première étoile Michelin et la note de 16 au Gault & Millau. Enfin, Ale Mordasini, chef du Krone Regensberg, qui représentera la Suisse à la Sélection européenne du Bocuse d’Or, incarne la nouvelle génération et voit cette distinction comme « une chance pour la valorisation de son métier ».

Les chefs qui souhaitent concourir au Mérite culinaire suisse doivent s'inscrire. Leurs dossiers sont ensuite examinés par un jury composé de grands chefs du pays comme Irma Dütsch ou Franck Giovannini et de journalistes spécialisés.

(Photo : Neue Blumenau)

 

Source de l'article : https://frama.link/d6d2d5kZ