30/11/2018

NOUVEL HÔTEL MEMBRE : Es-Saadi Marrakech Resort

news-main-nouvel-hotel-membre-es-saadi-marrakech-resort.1543514834.jpg Crédit photo : Es-Saadi Marrakech Resort

L’évocation seule de la ville Marrakech invoque tous les sens : la cuisine merveilleusement savoureuse du Maroc, son art et son artisanat précieux, les bienfaits des roses damascènes ou encore les architectures ocres se découpant sur un ciel uniformément bleu profond dont l’horizon n’est interrompu que par les sommets blancs du Haut-Atlas.
Marrakech, la cité historique des fastueux riads et des jardins luxuriants, c’est dans ce cadre impérial que la famille Bauchet-Bouhlal a construit un des chapitres les plus éclatants de l’histoire de cette dynastie dont le patriarche, Jean Bauchet (Moulin rouge, Casino de Paris), ouvrit le premier casino de la ville. Dans cette ambiance tant recherchée par les VIP, véritable décor de cinéma, Elisabeth Bauchet-Bouhlal, forte de l’expérience familiale, a imaginé une offre tout à fait originale.

Le Palace

Huit hectares nichés dans le quartier de l’Hivernage, à 10 min de la mythique place Jemaa el-Fna, le complexe dispose d’un hôtel 5 étoiles de 135 chambres, d’un palais à l’architecture orientale de 92 suites, conçu par l’architecte Aziz Lamghari, de dix sublimes villas, pour la partie hébergement.
Les chambres de l’hôtel présentent une décoration dont les discrètes notes orientales se retrouvent dans les tissus aux couleurs profondes, première ode à la volupté et au voyage que procurent les lieux.

Chambre supérieure

Les suites du palace poursuivent cette atmosphère luxueuse portée par des tissus soyeux, des terrasses ouvrant au loin sur les pentes du Haut-Atlas, sans oublier un confort moderne rare : lits king size, dressing, belles salles-de-bain de marbre.

Suite supérieure

Suite de luxe

Vue depuis le suite junior

Les villas privées possèdent leur propre jardin et piscine (et majordome !). Elles ouvrent à de véritables bons dans le temps et l’espace au sein des architectures fabuleuses ayant nourri les fantasmes des voyageurs depuis des siècles : persane, andalouse, indienne, marocaine, … D’un autre côté, les ksars (littéralement château), à l’architecture berbère, invitent les familles dans des espaces conçus en duplex, idéaux aussi pour se retrouver entre amis. Partout, les joyaux de l’art et l’artisanat marocains se déploient : ébénisterie, fine marqueterie, cuivres, zellige…

Villa persane

Villa andalouse

Villa berbère

Ksars


Mettre le temps en suspens, c’est ce qu’offrent les jardins denses d’Es-Saadi, son immense piscine avec un bar-île à l’antique (le resort possède trois piscines extérieures, hors villas, et une piscine d’hydrothérapie), ses bars - dont un à décor susien, autre étape dans les fastes historiques de l’Orient - son centre de bien-être dispensant des soins orientaux ainsi qu’un protocole exclusif (le seul en dehors de Paris) signé Dior. S’y ajoutent des activités nocturnes ou plus family friendly : casino, night-club, centre de fitness, espaces de jeu, boutiques (dont une somptueuses chocolaterie), etc.

Le spa de près de 3000 m2 ouvert en 2010 est une des pièces maîtresses du complexe tel que conçu. Il a été, en effet, réalisé en tournant autour des eucalyptus – arbres symbole de purification et de renaissance – centenaires des jardins. Il respecte ainsi la luxuriante nature environnantes comme pour mieux en puiser les bienfaits. 24 cabines de soin très intimes y tissent de vrais cocons. Sans oublier un protocole inspiré des méthodes ancestrales de phyto et aromathérapie : l’Oriental Thermae® se base sur un système de purification et détox via salles chaude et froide, une fontaine de glace et traitement naturel (Bain Herbal Bio).

Bain Herbal Bio

Après être passées par les mains expertes du chef excécutif Sebastien Bontour (ancien élève des frères Pourcel) qui œuvra pendant 8 ans à la tête de la Cour des lions, les cuisines sont désormais dirigées par la talentueuse cheffe Fatéma Hal (Le Mansouria). Elle creuse le sillon des restaurants gastronomiques notamment avec une nouvelle table au sein du resort, Othello, où elle s’inspire de la cuisine vénitienne : pêche du jour (poulpe, araignée de mer, daurade royale, etc.) et légumes du jardin (du complexe !). Les mets délicats se déploient dans un décor plus épuré et moderne, sans doute clin d’œil aux générations des visionnaires italiens du design. Côté Cour des lions, elle a remis au goût du jour les plats traditionnels en mêlant les puissantes et variées saveurs de la cuisine marocaine avec ses propres inspirations héritées d’autres étapes culinaires du bassin méditerranéen.

Othello

La Cour des lions

Es-Saadi ne se résume pas en un havre de paix luxueux, la variété de ses offres en a fait un écrin de douceur bien connu des initiés de la cité marocaine, un endroit unique qu’on le choisisse pour une escale romantique ou qu’on décide de le partager en famille.

 

Source de l'article : https://www.essaadi.com